Guide pratique de la VAE pour les techniciens et les cadres autodidactes

Commentaires de lecteurs

Basé sur 3 commentaires Ecrire un commentaire
FYP éditions

Guide pratique de la VAE pour les techniciens et les cadres autodidactes

Prix régulier €19.00

Livraison par Fréquenceo La Poste

 

Ce guide 100 % pratique permet aux techniciens et aux cadres autodidactes de se lancer dans une démarche de VAE, afin d’évoluer, de faire reconnaître une compétence particulière, de rester employable ou de retrouver un emploi, de dynamiser leur vie professionnelle avec un diplôme, de changer de catégorie ou de statut avec un meilleur salaire et plus de responsabilités. Il propose une véritable méthodologie et accompagne le candidat durant toutes les étapes de la VAE jusqu’à la validation du diplôme en lui permettant de :

• Comprendre le fonctionnement d’une VAE

• Connaître tous les acteurs de la VAE

• Se familiariser avec cet environnement spécifique

• Savoir comment financer une VAE

• Bien évaluer son niveau et son profil

• Choisir le diplôme adéquat

• Rédiger son dossier et préparer sa présentation

• Mettre en place les conditions de réussite

• Anticiper la valorisation de son projet VAE

Ce guide répond à toutes les questions que se posent le candidat ou l’employeur : Comment engager la démarche ? À qui s’adresser ? À quel moment s’inscrire ? Comment se faire accompagner ? La validation est-elle limitée dans le temps ? Quelles sont les obligations de l’employeur ?

Ce guide est aussi très utile pour les professionnels de la formation en entreprise (formateurs, tuteurs, responsables RH, etc.), les acteurs de l’orientation (conseillers d’orientation, Pôle emploi), les enseignants pour la formation continue (Cesi, Cnam, Cned, IUT, écoles de commerce et d’ingénieurs), les chefs d’entreprise et les managers de terrain.

Didier Janssoone est cadre exploitation à la SNCF. Autodidacte issu de la promotion interne, il suit actuellement une VAE d’ingénieur Cnam. Formateur interne à la SNCF, vacataire au Cned, puis intervenant au Cesi, il est actuellement cadre opérationnel et publie des ouvrages dans plusieurs domaines, dont celui de la formation continue et des métiers.

 

Sommaire :

Introduction

• Chapitre 1 Pourquoi diplômer son expérience lorsqu’on est autodidacte ?

• Chapitre 2 Avez-vous le profil d’un futur diplômé ?

• Chapitre 3 Bien choisir son titre et son niveau de certification

• Chapitre 4 La VAE en pratique pour le candidat et l’entreprise

• Chapitre 5 Le parcours de VAE commenté


• Exemples pratiques de VAE
• Répertoire des organismes certificateurs
• Table des sigles et des diplômes

Préambule

Quel est le point commun entre un passionné d’informatique devenu DSI (directeur de la sécurité informatique) en ayant tout appris sur le tas, un commercial capable de vendre du sable dans le désert devenu directeur des ventes de son entreprise, un cadre technique de la SNCF promu par la voie d’examens et de concours internes, un entrepreneur ayant créé sa société de A à Z, un expert devenu consultant dans sa spécialité, un élu mutualiste issu du terrain devenu président de mutuelle santé, un ouvrier devenu ingénieur « maison » ? Ce sont bien souvent des autodidactes, possédant très peu de diplômes (parfois un BTS, mais souvent un simple CAP) et, dans un pays comme la France qui survalorise les diplômes, leur qualification n’a réellement de valeur « marchande » que dans leur entreprise actuelle.
Si, autrefois, posséder un diplôme n’était pas nécessaire pour accéder à un certain niveau de responsabilité, la démocratisation des études supérieures a changé la donne. De 3 % en 1945, 20 % en 1980, les bacheliers sont aujourd’hui presque 80 % d’une classe d’âge. Beaucoup rejoignent l’enseignement supérieur, ce qui fait que les bac + 5 (et plus…), formés en abondance à l’université ou dans les « petites » et grandes écoles, « trustent » aujourd’hui la majorité des postes d’encadrement, privant quelquefois les techniciens autodidactes (un « autodidacte » étant quelqu’un s’étant formé par lui-même) de certaines possibilités de promotion…
Aussi créatif et performant qu’il soit, un autodidacte sera toujours plus fragile qu’un collègue diplômé (même si celui-ci est bien souvent moins expérimenté que lui). Certains développeront même un complexe d’infériorité, voire un syndrome d’imposture en ne se sentant jamais légitimes par rapport aux collègues diplômés.
• mieux connaître le fonctionnement du dispositif de VAE ;
• trouver LE diplôme en parfaite correspondance avec votre expérience ;
• lancer la procédure auprès de l’organisme certificateur et monter votre livret de recevabilité ;
• rédiger votre dossier de validation après avoir analysé vos acquis ;
• convaincre le jury de vous accorder une validation, si possible, totale.

Ouvrage spécialement destiné à celles et ceux qui envisagent de tenter une VAE, ce guide sera également utile aux professionnels de la formation en entreprise (intervenants, formateurs, tuteurs et responsables RH), aux acteurs de l’orientation (conseillers d’orientation en milieu universitaire, ainsi que de Pôle emploi) et, naturellement, aux enseignants chargés d’adultes en formation continue (Cesi, Cnam, Cned, IUT, écoles de commerce et d’ingénieur), sans oublier les chefs d’entreprise, ainsi que les managers de terrain (responsables du développement personnel des salariés de leurs équipes).

Tenter une VAE, c’est à la portée de tous, il faut juste du temps et de la méthode pour réussir. Vous serez en mesure d’y parvenir en vous appuyant sur cet ouvrage !

À tous les autodidactes, futurs diplômés, je vous souhaite une très bonne lecture.

Didier Janssoone

 

Broché : 160 pages

Prix public : 19 euros TTC

EAN 13 : 978-2-36405-146-1

 


Partager ce produit


Aussi de cette collection