FYP éditions - Boutique en ligne officielle
Panier 0
Le big data des territoires. Open data, protection des données, smartcities, civictech, services publics : les nouvelles stratégies de la donnée au service de l'intérêt général. - fypeditions

Commentaires de lecteurs

Basé sur 3 commentaires Ecrire un commentaire

Le big data des territoires. Open data, protection des données, smartcities, civictech, services publics : les nouvelles stratégies de la donnée au service de l'intérêt général.

Prix régulier €22.00

Le big data des territoires. Open data, protection des données, smartcities, civictech, services publics : les nouvelles stratégies de la donnée au service de l'intérêt général.

De Jacques Priol

 N°1 des ventes sur l'open data, la protection des données et les stratégies de la data

 

La collecte massive et l’utilisation de nos données personnelles ne sont plus le seul pré carré des géants du web. Elles sont désormais à disposition des collectivités locales : déplacements, voirie, transports, énergie, sécurité, santé, éducation, etc.
Ce big data des territoires prend un rôle central dans la vie publique, mais sa mise en place se heurte à de nombreux obstacles et pose de multiples questions économiques, éthiques, juridiques et de protection de la vie privée.
Or, en France, la législation impose un calendrier court et précis. En 2018 la loi pour une République numérique, qui généralise et rend obligatoire l’open data, entre en vigueur. En 2018 aussi, un nouveau règlement européen, qui renforce la protection des données personnelles, s’impose à tous. La très grande majorité des collectivités locales, et presque toutes les communes, doivent opérer des changements profonds auxquels elles ne sont pas préparées en termes de compétences, d’organisation, de gestion des coûts et de compréhension des usages.

Cet ouvrage permet à tous les acteurs du big data territorial de gérer cette transition digitale, mais pas à n’importe quel prix ni dans n’importe quelles conditions : en protégeant les données des habitants et en garantissant la souveraineté publique des données, au service de l’intérêt général, pour les territoires et pour les citoyens. Il répond à des questions essentielles : comment les données peuvent-elles être utilisées pour l’aménagement urbain ? Quelles perspectives offrent-elles en matière de prévention, de santé ou d’action sociale ? Pourquoi est-il utile de collecter plus de données sur la vie et le fonctionnement de la Cité ? En quoi les villes intelligentes vont-elles contribuer à un développement plus durable ?


L’ouvrage démêle le vrai du faux de tout un ensemble de croyances sur le big data, puis explique les bonnes pratiques et la méthodologie pour :

  • comprendre les enjeux et obligations en matière d’open data et de big data ;
  • utiliser les données pour une meilleure définition et mise en œuvre des politiques publiques ;
  • apprendre à faire émerger un écosystème d’innovation ;
  • gérer la relation des collectivités aux grands opérateurs du numérique ;
  • fournir les clés des nouveaux rapports des collectivités à leurs délégataires de services publics ;
  • mettre en place une organisation plus transversale des services, pour plus de mutualisation des données ;
  • savoir quelles sont les compétences particulières ainsi que les nouveaux métiers, et que faire lorsque l’on n’a pas les moyens de recruter ;
  • gérer les coûts de la récolte des données, de leur traitement et du stockage.

 

À la fois conceptuel et pratique cet ouvrage intéressera :

  • les citoyens inquiets et méfiants des dérives possibles lorsque les élus locaux utilisent le big data ;
  • les élus locaux et leurs services, soucieux d’optimiser les politiques publiques, d’accroître la transparence de leur action, tout en respectant les droits et libertés de tous ;
  • tous les acteurs de la vie des territoires : les associations, les entreprises confrontées à l’open data, les acteurs du transport et de l’énergie, ceux de la ville et des intercommunalités ;
  • tous les cadres territoriaux et les délégataires de services publics qui doivent gérer, sécuriser et intégrer le big data dans la gestion des services publics.

 

 

Biographie auteur

Diplômé de l’ESCP Europe, MBA « Management public », et du cycle de management supérieur des Écoles de service public et de l’École polytechnique, Jacques Priol a également été formé au « design thinking ». Dirigeant territorial expérimenté, il a notamment été directeur de l’Office HLM de la ville d’Avignon, directeur général adjoint de la ville d’Évry, puis secrétaire général du Conseil régional des Pays de la Loire. Il a également exercé diverses fonctions de conseiller politique et occupé de 2010 à 2015, la fonction de directeur de cabinet du président du Conseil régional des Pays de la Loire.
Auteur de plusieurs articles et ouvrages sur le management public, il a été maître de conférences à l’École nationale d’administration. Il est spécialiste de la gestion des données publiques et expert auprès de plusieurs réseaux publics.

 

Broché 256 pages
ISBN : 978-2-36405-161-4

Prix public 22 euros TTC

Sommaire :

PREMIÈRE PARTIE : Comprendre les enjeux

Chapitre 1 : La révolution de la donnée
1— Définition du big data : la règle des 3 V
2— Des volumes inédits
3— Des algorithmes
4— De l’intelligence artificielle
5— Des méthodes et des services nouveaux
6— Une nouvelle informatique décisionnelle
7— Quelques utilisations actuelles du big data

Chapitre 2 : La place de la donnée dans la décision publique
1— Le cas Waze
2— L’open data
3— Le big data des territoires
4— Les données personnelles des habitants du territoire
5— Quelques expérimentations prometteuses

DEUXIÈME PARTIE : Avancer avec méthode

Chapitre 3 : L’open data
1— Un peu d’histoire et quelques principes
2— État des lieux
3— Un nouveau cadre juridique
4— Bilan d’étape et démarche « open data local »
5— Éléments de méthode (10 points-clefs)

Chapitre 4 : Le big data des territoires
1— Les données massives disponibles
2— Les données d’intérêt territorial
3— Les premiers cas d’usage du big data public territorial
4— La ville intelligente
5— Éléments de méthode (10 points-clefs)

Chapitre 5 : Les data des usagers
1— Des données nombreuses, stockées en silos
2— Les règles actuelles de la gestion de données des usagers
3— Le nouveau règlement européen
4— Les acteurs de confiance
5— La communication institutionnelle
6— Une méthode respectueuse pour une confiance méritée (7 points-clefs)

Chapitre 6 : Civic tech et big data électoral
1— Les nouveaux outils de la participation citoyenne
2— Des ressorts multiples
3— De nouveaux outils ou un nouvel âge démocratique ?
4— Les débuts du big data électoral
5— Le big data pour quels usages et quelle efficacité ?
6— La République en marche ! est-elle la civic tech qui a réussi
à « hacker » le système ?

TROISIÈME PARTIE : Construire une stratégie

Chapitre 7 : Les stratégies territoriales de la donnée
1— La culture de la donnée pour tous
2— La nécessité d’une médiation
3— Un vaste chantier managérial
4— Les nouveaux métiers de la data
5— La collectivité publique, acteur de confiance
6— Pour une stratégie territoriale de la donnée

Conclusion
Références
Biographie



 


Partager ce produit


Aussi de cette collection