Le Guide des biliothèques numériques. L'essentiel des savoirs numérisés
FYP éditions

Le Guide des biliothèques numériques. L'essentiel des savoirs numérisés

Prix régulier €8.00

Le Guide des biliothèques numériques. L'essentiel des savoirs numérisés

 

La numérisation des fonds et les nouveaux outils des technologies de l’information  permettent aux bibliothèques du monde entier de proposer des prestations numériques innovantes.
Les bibliothécaires deviennent producteurs et prescripteurs de contenus et contribuent ainsi à réduire les inégalités territoriales d’accès à l’information et à la culture. Ils inventent et offrent de nouveaux services : fonds documentaires numérisés, portails culturels, expositions virtuelles, bibliographies, ressources pédagogiques en ligne.
Toutefois, le public méconnaît encore ces ressources exceptionnelles, ou est perdu dans cette surabondance d’informations.
Ce guide fournit une très large sélection, dans de multiples domaines, des bibliothèques numériques qui mettent à disposition du public des ressources originales et souvent rares.
Véritable carte d’identité des bibliothèques numériques, cet ouvrage propose aux lecteurs et aux internautes un classement thématique des savoirs numérisés disponibles dans le monde avec une analyse qualitative de leur contenu.
C’est un outil indispensable aux professionnels de l’information et de la communication (bibliothécaires, documentalistes, veilleursanalystes, chercheurs, professeurs, étudiants, lycéens) et pour tous les curieux des s@voirs du monde.

 

Chloé Martin est titulaire d’un mastère spécialisé en Intelligence économique et Management des Connaissances et spécialiste des bibliothèques numériques.
Michel Fauchié est responsable des développements et de la cellule informatique des bibliothèques de Toulouse, et président de l’Association pour le développement des documents numériques en bibliothèques (ADDNB).

Sommaire :

Préface, par Michel Fauchié

Chapitre 1 - Histoire des bibliothèques numériques
Chapitre 2 - Les nouveaux outils
Chapitre 3 - Le guide
- Généralistes
- Sciences et techniques
- Sciences humaines et sociales
- Histoire
- Droit - Économie
- Lettres et langues
- Arts, médias, loisirs

- Jeunesse
Chapitre 4 - L’utilisation des données

 

 

Aux confins des savoirs et des technologies, que dit et que fait le bibliothécaire devant l’offre numérique ?
À cette question nouvelle, correspond une réponse nouvelle : et de cette posture-là dépend en grande partie l’avenir des bibliothèques en tant que lieux d’accès au savoir et à la connaissance, en tant qu’espaces de partage et de médiation.
Aux bibliothécaires, donc, revient de s’initier aux arcanes des processus de numérisations, de leurs droits, et enfin de leur mise à disposition. Qu’ils soient dépositaires ou non des documents, leur travail va consister autant à situer et localiser ces nouvelles matières – jouant un rôle de référenceur qu’internet remplit très imparfaitement – qu’à imaginer, voire scénariser, leur visibilité.
Ainsi va et doit aller aujourd’hui l’accès au savoir. Triple compétence que celles de la référence, de la technique et de la médiation. En reposant sur les fondamentaux des métiers de bibliothécaire, d’archiviste et de documentaliste, la bibliothèque numérique demande de nouveaux savoir-faire, pour le changement de paradigme le plus important dans l’histoire de la connaissance.
L’âge de l’accès va ainsi s’accompagner de l’âge de la médiation, pour laquelle sont mobilisés à nouveau tous les outils nouveaux : les réseaux sociaux entrent en résonance avec les médiations sociales sur l’objet numérique du savoir.
Cette double conjonction nous interroge sur les pratiques et les usages, provoquant maints débats : ce qui reste incontestable, c’est l’avancée imperturbable du numérique, qu’il soit aux mains ou au profit d’un acteur hégémonique ou de multiples organismes. La tentation du Grand Tout qui donne à voir l’ensemble du savoir disponible est-elle l’avers d’un choix de la dissémination quasi parcellaire ?
Cet ouvrage, par son contenu, dit que les bibliothèques numériques relèvent d’abord d’un concept, tant leurs contenus (et contenants) diffèrent par leur qualité et leur quantité. Mais il est indubitable que l’ensemble des ressources constitue de fait une bibliothèque de bibliothèques numériques, organisée parfois selon d’autres critères, mais jamais insensible aux ajouts, qu’ils soient savants ou vernaculaires.
Ce mouvement-là réjouit les bibliothécaires. Dans les difficultés de mise en oeuvre, confrontés à des choix dictés par le manque de moyens, parfois étreints par le droit, ils croient en cette mission nouvelle : autour des collections matérielles, se dessinent des ensembles immatériels, ouverts, libres d’accès autant que possible, connectés les uns aux autres, ouverts aux usagers.
En remerciant Chloé Martin d’avoir entrepris ce long voyage dans les bibliothèques numériques. Puisse cet ouvrage ouvrir les yeux à celles et ceux qui croiraient que l’avenir n’existe pas, que l’impossible rêve de « La Bibliothèque numérique » – ainsi imaginée – ne nous concerne pas, et que restant immobiles au bord du numérique, le salut viendrait d’une technologie que nous ne saurions utiliser en faveur du service public. Les bibliothèques, « lieux » et « espaces », grâce au numérique, gagneront en confiance, en service et en compétence, parce que les bibliothécaires auront su rendre hybrides le savoir et la connaissance.

Michel Fauchié

Broché 216 pages

Prix Public TTC : 8 €

ISBN : 978-2916571621


Partager ce produit